18.12.05

Echange sur sic-IT

Bonjour, un échange très intéressant avec Joël Bajot à propos de sic-IT, sur mon blog:

Une semaine après avoir lancé sic-IT, je tire les premiers enseignements. C'est une réflexion que je vais aussi réaliser sur le blog lui-même mais avec une dimension plus consacrée au contenu. Ici, c'est le retour d'expérience qui m'intéresse.

La première chose: comme me l'avait dit mon ami Yohann Delzant, il ne faut pas s'attendre à ce que genre d'outil suscite (au moins au début) un feedback énorme. A part une ou deux personnes qui m'ont donné leur avis, je n'ai eu aucun commentaire. Jusqu'ici l'interaction est plutôt...unilatérale. J'ai quand même été très content d'apprendre que certains visiteurs étaient extérieurs au département.

Ceci dit, je suis content de voir qu'effectivement, cela ne me demande qu'une dizaine de minutes en plus que mon travail habituel. Vu en sens inverse, je dirais même que l'avantage est que j'effectue mon tour d'actu avec plus de rigueur et d'efficacité qu'avant. Si j'arrive à tenir le rythme et la fréquence, j'aurai beaucoup gagné. Apparemment, il y a quand même une demande potentielle qui existe, même si elle est encore très tacite, car il semble que les compil'IT proposent une synthèse qui peut aider certains. Cela soulève la question de la valeur ajoutée de mon travail. Jusqu'ici, elle se limite à son caractère synthétique et centralisateur. Mais pour bien faire, il faudrait aller un peu plus loin. Il faudra que je surveille cela afin de savoir si je dois aller plus loin en intégrant des commentaires ou des synthèses sur les articles, où encore si les titres suffisent à intéresser les visiteurs. Si j'allais dans ce sens, je perdrais l'avantage de la charge de travail restreinte que me demande sic-IT. A voir...

Actuellement, je suis dans une phase de réflexion sur la structuration des compil'IT. Je pense que je vais tout doucement construire un modèle de post avec des rubriques spécifiques dans lesquelles je vais classer les liens. Je pourrai alors supprimer celles où il n'y a rien ce jour là et ajouter des nouvelles en fonction de l'actu. J'espère ainsi atteindre un niveau de structuration optimal, où seules quelques exceptions ne rentreraient pas dedans.

Je suis aussi ravi de voir que mes blogs et mes podcasts "préférés" font partie des sources qui apportent de l'information justifiant (à mon avis) une citation. Ce n'est pas surprenant en soi, mais c'est un signe, je pense, qu'il faut jouer avec eux désormais. Comme pour les sources en ligne, j'ajouterai aussi de nouvelles sources en fonction de mes trouvailles et de leur pertinence.

En ce qui concerne la collecte justement, la plupart des infos proposées sont issues de sources qui ont déjà réalisé un traitement de l'info (presse, blogs, etc.) Pour l'instant, j'effectue plus un travail de "revue de presse" que de veille à proprement parler, mais avec le temps cela va peut-être évoluer.

Disons que pour l'instant, cela me permet de ne pas viser trop haut et donc de ne pas commettre des erreurs. Bref, cette expérience est très concluante pour moi. Pour le côté interraction il y a encore du boulot, mais il faut laisser du temps m'a dit mon directeur. C'est ce que je vais faire. J'espère juste ne pas laisser tomber ça dans deux mois. Ce serait quand même un échec.

A quoi, Joël a répondu :

Pour ma part, il me semble qu'il ne faut pas trop attendre côté commentaires sur des entrées comme les Compil'IT, pour la simple raison que ce sont des compilations de sujets : si chacun se met à commenter sur un des articles qu'il a lu suite à cette référence, cela risque de tourner rapidement à la cacophonie, chacun s'exprimant sur l'article qui l'a intéressé / marqué, sans pour autant répondre aux autres. Certes, ces entrées facilitent la vie (et pourraient le faire encore plus avec une bonne catégorisation) mais elles ne me semblent pas destinées aux réactions en raison de leur contenu. La question que je me pose est la suivante : la manière dont les Compil'IT sont structurés est-elle optimale pour le chercheur d'information? Selon-moi, on pourrait envisager une approche légèrement différente, qui aurait pour avantage de réduire le "bruit", pour chacun ; cette approche étant de faire des entrées thématiques périodiques. Ainsi, tu pourrais imaginer un Compil'IT thématique sur l'actualité économique des entreprises de médias le lundi, un autre sur les évolutions technologiques le mardi, et ainsi de suite. Le bruit pourrait ainsi être significativement réduit pour ceux, par exemple, qui ne s'intéressent pas aux innovations techniques - il suffit de "passer" les entrées du mardi. Cela étant dit, on pourrait reprocher à une telle approche qu'elle ne favorise pas l'ouverture à des sujets connexes. Une structuration interne est peut-être le juste milieu, dans ce cas, mais la catégorisation n'est pas toujours aisée à faire. Quant à la dimension de veille proprement dite qui consisterait à dépasser le stade des sources "de seconde main", je ne vois pas bien comment on peut l'envisager si ce n'est dans de rares cas (tests commentés, etc.)... - mais peut-on vraiment parler de "veille" dans de tels cas de figure?

Et voici ma réponse :

Je trouve tes remarques intéressantes car elles sont faites avec un recul que je n'ai pas en tant que rédacteur-concepteur. Elles mettent bien en évidence l'apport que peut avoir la contribution des lecteurs...

Pour les reprendre dans l'ordre:

Sur les commentaires: D'accord avec toi et j'avoue que vu comme ça, ça me rassure un peu. Au fond je vois mal un avis sur ces produits. Ceci dit j'espère que les commentaires puissent un jour premettre de faire des suggestions, des corrections, ou simplement des avis sur l'outil en lui-même. Mais avant de te lire, tout cela n'était pas aussi clair.

Sur la formule compil'IT: Oui et non. Sur le fond je suis assez d'accord. Je dois dire que je suis assez intéressé par une formule où je ferais des différences de contenus avec les thèmes, etc. Ceci dit, on perd alors la nouveauté de l'information (même si je sais qu'elle peut se consommer tiède dans notre cas) et cela fait perdre sur les avantages du "prolongement de mon travail". Je peux imaginer fonctionner de la même manière et ne publier les post qu'une fois le jour dit, mais jusqu'ici, j'aime assez le côté "chaud du jour". Et puis la catégorisation reste à envisager sérieusement. Comme tu le disais, la structuration interne me paraît un bon juste milieu car elle évite de devoir lire une liste de titres plus ou moins obscures.

Je note ta remarque "pour le chercheur d'information". Je préciserais que ce n'est pas ce genre de profil qui correspond au public cible des compil'IT. Vu la disposition actuelle, elles demandent plus de se situer dans la peau de celui qui ouvre le sommaire d'un journal pour vérifier "s'il n'y a rien qui l'intéresse". Par contre, les share'IT s'adressent plus au chercheur en se positionnant comme des points d'info ponctuels et plus pointus que de simple revue de presse.

Sur la veille: Je suis assez d'accord. Ce que je voulais dire c'est que ce n'est pas par facilité que je travaille par référencement de sources secondaires, mais par nécessité. L'objectif étant d'assurer un suivi aussi efficace que possible de l'actu sur ces sujets, ça me parait le mieux. Pour les autres infos relatives au monde merveilleux des "scholars", le but est de relayer et de centraliser. Là encore, la médiation se passe plus au niveau du second degré (interface) que du premier (collecte, traitement et diffusion). Je crois qu'il faut que je reste modeste sans quoi je risque de me casser les dents en voyant trop grand. Mais cette modestie n'interdit pas une certaine ambition que j'essaye de faire transparaître dans le dynamisme et la créativité que je m'impose. Ceci dit, ce n'est pas moi qui suis le meilleur juge.Pour en revenir à ton post, l'aspect "veille" peut être ici assimilé à la fonction de "surveillance" que je cherche à instaurer, même maigrement.

D'un point de vue plus général, tes commentaires me poussent à préciser encore une fois que cet outil n'a pas de prétention d'exhaustivité et qu'il reste le fruit de mon travail personnel. En cela, je ne ferme aucunement la porte à une évolution "collégiale", mais je pense qu'il ne faut pas encore lire sic-IT comme un "média", fut-il "social". L'important est de ne pas commettre l'erreur d'entrer dans une logique prétentieuse telle: Tu l'as lu, t'as tout vu.

Merci pour ton avis qui mérite toute mon attention dans les semaines à venir, surtout pour ce que tu appelles la réduction du bruit.

Des remarques très porteuses de Joël à mon avis, merci beaucoup. N'hésitez pas à intervenir et à donner votre avis, vos suggestions ou votre désaccord. Je pense que ça peut en valoir la peine pour améliorer sic-IT au plus vite...

Seek it with sic-IT

1 Comments:

At 5:34 PM, Blogger pitou1414 said...

Bonjour,

Je cherche sur les blogs des sites pour augmenter mon trafic
Il y en a tellement que je ne sais pas lesquels tester.
Lesquels rapportent vraiment des visiteurs reels ?
Merci

Paul

 

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home