13.1.06

share'IT : Academic feed

share'IT consacrée à une découverte surprenante et très intéressante de ce vendredi:

Academic Feed

La description qui est donnée est la suivante:
Academic feeds broadcasts academic talks about technology, culture and media using podcasting and Free/Libre/Open Source Software. If you want to upload a talk, please contact sh@friwebteknolog.org
De plus, un abstract du "master course" est donné dans en termes:
This course aims to provide students with the theoretical grounding necessary to understand the processes of change in ICT and media technologies, and to assess public discourse about them. Much of the course will be oriented to the practical features of individual media technologies, primarily the Internet and digital media.
The lectures and literature will address modern media and technological cultures. We will discuss the social, economical and material forces influencing media change. We will ask: How can we understand technology both as a cultural force and a cultural consequence? How should we understand the relationships among cultural, political and technological change?
The course combines perspectives from information science and media studies, and aims to build and reinforce common theoretical frameworks for research at the Department of Information Science and Media Studies.
Il y a déjà pas mal de posts avec des podcasts d'une durée qui varie entre 45 minutes et 1h30. Quelques exemples qui ont attiré mon attention:
Et encore bien d'autres. Les podcasts sont disponibles sur iTunes (et déjà sur mon iPod). Je suis en train d'en écouter un et il semble qu'il s'agisse d'un enregistrement d'un cours, ou d'une conférence, qui s'inscrit dans un programme de cours. J'ai essayé d'en savoir plus sur la source (unif, pays, etc.) mais je suis tombé sur des pages dans une langue que je n'ai pas reconnue. Voici un exemple:
Friwebteknologi sin eigen virtuelle versjon av det kulturelle livet i Bergen har fått ny UI laga av Ringheims Auto.
Si quelqu'un sait ce que c'est, il peut le poster en commentaire. On peut aussi ouvrir les paris. Moi je dis que c'est du suédois. Mais je ne sais même pas si le prof/speaker n'est pas d'une autre nationalité.

Plus sérieusement, j'ai un avis assez positif sur ce que j'entends, tant au niveau de la forme que du fond. L'anglais est facilement compréhensible car le débit des interventions est lent et clair. De plus, les explications ne me semblent pas incohérentes (loin de là). Je serais curieux d'avoir l'avis de spécialistes de l'étude des médias (F. Heinderyckx, par exemple).

Voilà donc que se pose une question déjà largement abordée dans la thématique blogs et journalisme mais adaptée au monde académique :
Quel crédit et quelle fiabilité peut-on attribuer à une information, scientifique dans ce cas-ci, issue des "social media" (blogs, podcasts), dès lors que l'on sait que n'importe qui peut dire n'importe quoi sur n'importe quel sujet.
Concrètement, pourrais-je utiliser ces podcasts comme sources pour mes recherches alors même que je ne parviens pas à reconnaitre la langue du site dont les podcasts sont issus ? La question s'est déjà posée avec l'émergence et le développement d'Internet, mais il faut bien avouer que le modèle 2.0 a encore accentué cette thématique. La preuve c'est que je peux moi-même publier du texte et du son avec une facilité déconcertante

Une réponse facile à cette question serait non. Mais je refuse de me contenter de critères tels que la forme de diffusion pour exclure cette source, sous prétexte que l'on a pas un logo de Sage ou de Elsevier. On comprend aisément qu'un journaliste ou un chercheur ne se permette pas scanner les blogs ou les podcasts pour traiter d'un sujet et en rendre compte. Mais l'expérience a montré que les ignorer devient de plus en plus difficile, surtout si les "scholars" s'y mettent aussi sérieusement.

De plus, un élément qui me vient à l'esprit qui me semble devoir être inclu dans la réflexion est celui de l'utilisation des technologies des social media comme nouveau moyen de diffusion. Après tout, jusqu'à preuve du contraire, ce podcast ne révolutionne rien en soi, si ce n'est le fait qu'on peut assister à un cours via un iPod. Avant même de savoir quel crédit lui accorder, on peut déjà simplement y voir une initiative innovante dans la manière de proposer un cours. C'est là que le septicisme de certain me dérange un peu, car je ne suis pas convaincu de l'opportunité d'une ignorance vis-àvis de cette iitiative. Je suis sûr que pas mal de gens ont sursauté quand ont leur a dit qu'ils devraient désormais lire leur paper en ligne. Alors pourquoi pas une vie académique en audio ou en video demain (aujourd'hui pour certains).

Ceci dit, que ma position soit claire: je n'essaye ici que d'ouvrir la question. Dans le doute et, en attendant sa résolution, je reste prudent et je continue à me fier à ce que j'ai appris jusqu'ici en matière de choix des sources.

J'espère que vous serez aussi intéressés que moi par cette découverte. Je suis impatient d'avoir votre avis, et quelle que soit la suite donnée à cette note, je suis ravi d'avoir pu partager cela avec vous.

Seek it with sic-IT

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home